Panier d'achat

Votre panier est vide

Poursuivre les achats

Alcanisation ou acidification

ALCALINISATION OU ACIDIFICATION


L’organisme doit présenter un bon équilibre entre les substances acides et les substances alcalines. Pour y arriver, il dispose de différents moyens. C’est ce qui permet, par exemple, de maintenir le sang à un pH légèrement alcalin, autour de 7,35.

Malgré les mécanismes intervenant dans la régulation acido-basique des différents liquides de l’organisme, ce sont les réserves de minéraux dont on dispose qui, en bout de ligne, font toute la différence.

Quatre minéraux en particulier constituent ces réserves. Il s’agit du sodium, du calcium, du potassium et du magnésium. Lorsque l’organisme dispose de ces minéraux en quantités appréciables, il peut éviter l’acidification. Par contre, si les réserves de ces minéraux sont faibles, l’acidification est à craindre.

Dans les faits, en ce qui concerne le sang, on ne peut pas véritablement parler d’acidification. Il faut plutôt parler d’une diminution de l’alcalinisation. Le sang ne peut pas présenter un pH acide, mais il peut présenter un pH légèrement moins alcalin que la normale. Le sang peut, par exemple, avoir un pH de 7,28 au lieu d’un pH normal de 7,35. Cette petite marge est significative et peut placer l’organisme dans une position difficile.


Résidu alcalin ou acide laissé par les aliments

Les minéraux alcalins énumérés plus haut proviennent évidemment des aliments. De façon générale, ce sont les fruits et les légumes qui présentent un résidu alcalin. Les céréales présentent un résidu acide, de même que les fromages et les viandes.

Si une personne inclut dans son alimentation de bonnes quantités de fruits et de légumes, elle peut être assurée de disposer de suffisamment de minéraux alcalins pour échapper à l’acidification de son organisme. Par contre, si elle met trop l’accent sur la consommation d’aliments riches en protéines, elle aura de la difficulté à éviter l’acidification.

Les aliments riches en protéines contiennent généralement de fortes quantités de phosphore et d’azote, deux éléments acidifiants. C’est la raison pour laquelle ces aliments laissent un résidu acide. Il convient donc de les consommer avec modération.

Si l’équilibre alimentaire entre la consommation de fruits et de légumes (aliments alcalinisants) et celle de céréales, de fromages et de viandes (aliments acidifiants) est réalisé, on échappera à la tendance à l’acidification.

Comme on peut le voir, le choix des aliments est déterminant à ce sujet. Beaucoup de gens ne s’en préoccupent pas tellement, mais ils auraient intérêt à le faire puisque cette question d’alcalinisation et d’acidification est vraiment fondamentale pour assurer la santé.